Abel Ferrara

Réalisateur Américain né le 19 Juillet 1951

Violents, torturés, explorant les cotés obscures de l'âme humaine, les films d'
Abel Ferrara lui ont valu une réputation sulfureuse tout autant qu'une image de réalisateur culte. Il commence par faire des films amateurs avec une caméra 8 mm entre New York et sa banlieue où il passe sa jeunesse. C'est au lycée qu'il rencontre celui qui deviendra son plus fidèle collaborateur, le scénariste Nicholas St. John. Avec lui, il réalise ses premiers courts-métrages.

En 1976, sous le pseudonyme de Jimmy Boy L. il réalise son premier long-métrage Nine lives of a wet pussy, un film de pure exploitation puisque film pornographique, dans lequel il impose tout de même sa signature et ses collaborateurs : Joe Delia à la musique, son frère Francis à la photographie, Nicholas St. John au scénario (puisqu'il y en a un). Sa carrière débuta réellement (sous le nom d'
Abel Ferrara) en 1979 avec le film gore The Driller killer, l'histoire d'un artiste new-yorkais underground ayant du mal à joindre les deux bouts, que l'on peut facilement mettre en parallèle avec la vie du réalisateur à l'époque. Il enchaîne tout de même un peu plus d'un an plus tard avec Ms. 45 une histoire de viol et de vengeance violente qui fera parler de lui jusqu'à Hollywood. Il réalise ensuite son quatrième long-métrage New York, 2 Heures du matin en 1984 et l'année suivante partira un temps à Hollywood, réalisant des épisodes de Deux flics à Miami avant de revenir à New York et de s'y établir en tant que réalisateur indépendant, en marge du système. Avec les films  China girl ou Cat chaser il acquiert une réputation certaine, devenant réalisateur culte pour un grand nombre de cinéphiles.

Cette notoriété lui permet de décrocher de plus gros budgets et de réaliser des oeuvres qui scelleront définitivement son succès. En 1990, il réalise  The King of New York avec
Christopher Walken, laissant de côté les autres projets qui arrivent sur son bureau tel que Get Shorty (adaptation d'un roman de Elmore Leonard comme Cat chaser) dont la version de Barry Sonnenfeld le décevra énormément. En 1992, il réalise son film le plus célèbre, le plus respecté, une oeuvre tout simplement culte qui suscita la polémique :  Bad Lieutenant avec Harvey Keitel. Durant cette décennie des années 90,
Abel Ferrara réalisera presque un film par an. Après  Snake eyes (1993) il réalisera un film de commande à Hollywood, film qui est aussi son premier remake, Body Snatchers, qui n'eut pas le succès escompté malgré une reconnaissance critique certaine. Suivra alors un film plus discret The Addiction dans lequel Ferrara traite du vampirisme et offre à Lili Taylor son plus beau rôle. Puis, l'année suivante il réalise un film de gangster basé dans les années 30, Nos funérailles, son film le plus meanstream dans lequel il retrouve Christopher Walken.


En Février 1996, Abel Ferrara tourne son premier clip vidéo à Los Angeles, California, pour la chanteuse Française Mylène Farmer.

 
Obtenir l'accord d'Abel Ferrara pour réaliser ce clip de Mylène aura été l'objet de très longues transactions menées par la productrice Anouk Nora et Mylène "herself" :

"Je l'ai appelé, nous avons conversé. Il m'a demandé qu'est-ce que je voulais faire, qu'est-ce que j'exprimais dans ma chanson. Je lui ai dit que je souhaitais jouer une prostituée. Et nous avons longuement conversé. Puis, il m'a demandé de travailler sur le scénario parce qu'il pensait que c'était intéressant dans la mesure où j'ai écrit le texte donc que j'avais probablement des idées. Puis, nous avons à nouveau conversé et je suis allée à New York pour le rencontrer. Et, ma foi, je lui ai proposé quelques idées, il a ajouté les siennes, et nous avons travaillé de cette façon."

En 1997, il réalise le film The Blackout qui fit beaucoup parler de lui à Cannes (notamment pour quelques scènes intimistes entre
Béatrice Dalle et le mannequin Claudia Schiffer) qui fut un nouvel échec au box-office pour le réalisateur déchu. Il réalise en 1998 New Rose Hotel d'après une histoire qu'il voulait adapter avec Zoë Lund (déjà co-scénariste sur Bad Lieutenant, elle décédera en 1999). Le film est finalement écrit par Ferrara et Christ Zois (qui travailla avec lui sur le scénario de The Blackout) et sortira en salle dans l'indifférence totalement malgré l'éloge incroyable des critiques (la Cinémathèque française classant même le film comme un des plus grand de l'histoire du cinéma).

Dans les années 2000, le réalisateur new-yorkais fait moins de film. New York semble s'être assagi grâce aux action du maire Rudolph Giuliani
et après son film Christmas, Ferrara part vivre à Rome. En 2005, il revient sur nos écrans avec le film Mary sur le personnage de Marie-Madeleine, projet qu'il essaie de monter depuis 2000 mais dont il ne trouva le financement qu'après le succès en 2004 du film de Mel Gibson, La passion du Christ. Il retrouve pour les besoins du film des acteurs qu'il dirigea déjà quelques années auparavant : Forest Whitaker et Matthew Modine, ainsi que d'autres qu'il dirigera pour la première fois : Juliette Binoche, Heather Graham ou Marion Cotillard.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :