Laurent Boutonnat

Laurent Boutonnat, de son nom complet Laurent Pierre Marie Boutonnat, est un musicien, auteur-compositeur et réalisateur français né le 14 juin 1961 à Paris.

Son premier
long métrage, La Ballade de la féconductrice, un film fantastique comportant des scènes d'une rare violence, n'est diffusé que deux semaines dans une salle parisienne. Le film est interdit aux moins de 18 ans - son auteur n'en a alors que 17 - mais est néanmoins projeté au Marché du film de Cannes.

À 20 ans, il compose avec Jérôme Dahan la musique de Maman a tort et cherche une chanteuse pour l'interpréter. Il pense d'abord à Lio, la lolita chanteuse mais le projet n'aboutira pas. Ensuite, il repère une jeune fille d'une quinzaine d'années mais y aurait finalement renoncé pour des raisons juridiques. Lors d'un casting, il tombe alors sous le charme d'une comédienne en herbe, séduit immédiatement par son « air psychotique ». « C'était elle. On ne l'avait pas encore entendue chanter mais je savais que c'était elle ». Mylène Farmer sort alors son premier 45 tours en mars 1984. La chanson bénéficie d'un vidéo-clip tourné pour la modique somme de 5 000 FRF. Depuis lors, le tandem Farmer-Boutonnat est inséparable.


Fort du succès de ce premier single, Laurent Boutonnat écrit et compose la majorité des chansons du premier album de la chanteuse, Cendres de lune, en
1986. Le second extrait, Plus grandir, introduit ce qui fera en partie le succès de la chanteuse : les vidéo-clips, que Laurent Boutonnat réalisera désormais en 35 mm, comme de véritables petits films avec génériques, bandes originales et avant-premières.


Le succès n'intervient qu'en 1986 avec le troisième extrait de Cendres de lune, Libertine et son vidéo-clip inspiré de Barry Lyndon de Kubrick, succès confirmé par le single suivant, Tristana dont le clip est nominé aux Victoires de la Musique. Laurent Boutonnat et Mylène Farmer, qui forment alors un couple à la ville, créent la société « Toutankhamon SA ».


Au printemps
1988 sort l'album Ainsi soit je…, entièrement composé par Boutonnat qui délaisse l'écriture au profit de Mylène Farmer. Ils tournent les clips de Sans contrefaçon (tourné avec Zouc) et Pourvu qu'elles soient douces ([Libertine II], qui sera le plus long vidéo-clip scénarisé français réalisé : 17 min), et met en scène sa première tournée en 1989, dont il filme une vidéo souvenir Mylène Farmer - En concert, toujours en 35 mm, et qui sortira l'année suivante.


En
1991 Boutonnat compose les musiques de L'Autre, le nouvel album de Mylène Farmer, et réalise les clips Désenchantée, Regrets et Je t'aime mélancolie. ''Désenchantée reste à ce jour une des chansons les plus populaires en France. Elle a été également la chanson française la plus diffusée dans le monde en 2004 selon la SACEM. Le vidéo-clip de Beyond my control (1992), censuré pour son contenu trop explicite, est le dernier réalisé par Laurent Boutonnat pour Mylène Farmer jusqu'en 2001.


 En 1994, il réalise son rêve, en tournant Giorgino (avec Mylène Farmer dans le rôle principal).       L'atmosphère très sombre du film n'attire pas les spectateurs, qui lui préfèrent Forrest Gump, Pulp Fiction ou encore Léon. Vexé par l'échec de son film, le réalisateur en rachète les droits et en empêche toute diffusion. Il finira cependant par céder à la pression d'un public fidèle à son univers (des pétitions pour la sortie du film circulaient sur Internet) et, fortifié par le succès de Jacquou le Croquant, décidera d'éditer Giorgino sur support DVD, treize ans après sa sortie en salle.

En 1995, il se remet à la composition pour l'album Anamorphosée, au son plus rock. Il conçoit avec Mylène Farmer une tournée qu'il immortalise dans le Live à Bercy (1997).


En
1999 sors Innamoramento de Mylène Farmer, album qu'il compose en grande partie.Il reste cependant completement absent de la tournée Mylenium tour qui suit la sortie de l'album


En
2000, il produit avec Mylène Farmer la jeune chanteuse Alizée, compose pour elle la musique de Moi… Lolita et réalise le clip. La chanson est un succès mondial (plus de 4 millions de ventes), suivie par un album triomphal : Gourmandises.


En
2001, il reprend la caméra pour Mylène Farmer et réalise Les Mots et Pardonne-moi. Il réalise également les clips d'Alizée Parler tout bas et J'ai pas vingt ans, et son second album, Mes courants électriques. En 2003, il met en scène le spectacle de la jeune corse et reçoit la même année le Grand Prix de L'Auteur-Réalisateur de l'Audiovisuel, décerné par la SACEM.


En
2005, sort Avant que l'ombre…, le sixième album de Mylène Farmer dont il compose la quasi-totalité des musiques. Il participe aussi, en association avec la chanteuse, à la mise en scène du spectacle Avant que l'ombre… À Bercy. Parallèlement à tout cela, il entame en 2006 le tournage de son nouveau long-métrage, une adaptation du roman d'Eugène Le Roy Jacquou le croquant, sorti en France le 17 janvier 2007 et qui conforte Laurent Boutonnat dans sa peau de réalisateur, le film ayant reçu un accueil beaucoup plus chaleureux que celui de Giorgino, de la part des critiques comme des spectateurs (1 million d'entrées).


En
2008, sort Point de Suture, le septième album de Mylène Farmer dont il compose toutes les musiques. Il produit l'album, fait les arrangements, la programmation et les claviers.


En
2009, il participe à la conception et à la direction artistique du Tour 2009 de Mylène Farmer.

Effets secondaires

Une heure.
Deux heures,
Pas dormir,
Il ne faut pas dormir.
Trois heures,
Point... dormir.

M'extraire du cadre...

Présentation

Visiteurs

compteur pour blog

overblog

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés